Refus de l’extractivisme climaticide n° 399

Épuisement des ressources & Ravages de l’extractivisme

1/ Les trois projets du gouvernement qui menacent l’Amazonie française
Alors que l’Amazonie brésilienne s’embrase, la Guyane française projette de miner, brûler et noyer sa forêt primaire avec l’appui des services de l’État, de la Collectivité territoriale et aux bénéfices des incontournables multinationales de l’extractivisme et de l’énergie (par Maiouri Nature Guyane).
https://blogs.mediapart.fr/or-de-question-guyane

2/ Bolivie : le pouvoir d’Evo Morales s’enfonce toujours plus dans l’impasse de l’extractivisme minier
Le projet minier Casaya, dans le département de Chuquisaca, est un révélateur des contradictions entre le discours officiel du gouvernement bolivien et ses politiques réelles. Déclaré d’utilité publique, le secteur minier a souvent la priorité, au détriment de la protection de l’environnement et des communautés. Une analyse de ces contradictions par Frédéric Thomas, docteur en sciences politiques et chargé d’études au Centre tricontinental.
https://www.bastamag.net/Bolivie-Amazonie-Evo-Morales-Industries-minieres-extractivisme-Terre-Mere-peuples-autochtones

3/ Arsenic dans l’Aude, plomb à Notre-Dame… Quand les problèmes environnementaux perturbent la rentrée
A Paris, cinq écoles privées n’ont pas pu accueillir des élèves tandis que, dans l’Aude, des parents inquiets ont manifesté pour dénoncer la pollution liée à l’ancienne mine d’arsenic.
https://www.francetvinfo.fr/culture/patrimoine/incendie-de-notre-dame-de-paris/arsenic-dans-l-aude-plomb-a-notre-dame-quand-les-problemes-environnementaux-perturbent-la-rentree_3600215.html

4/ Les contradiction du Canada face à la question climatique
Le Canada veut d’un côté instaurer une taxe carbone pour réduire ses émissions de gaz à effet de serre, de l’autre profiter de l’exploitation des énergies fossiles, notamment les sables bitumineux. À deux mois des élections fédérales, France24 revient sur la place de l’écologie dans la campagne et dans le pays : « cet été, le Premier ministre a déclaré l’état « d’urgence climatique ». Mais il a aussi approuvé l’expansion dans l’ouest du pays d’un oléoduc géant, source de conflits depuis plusieurs années. »
https://resistanceinventerre.wordpress.com/2019/09/03/les-contradiction-du-canada-face-a-la-question-climatique/

5/ Production Uranium : Pour exploiter l’uranium kazakh, Orano va raser une forêt protégée
Au Kazakhstan, premier producteur mondial d’uranium, Orano (ex-Areva) va raser une forêt protégée pour exploiter un gisement. La dérogation de l’entreprise française a été obtenue lors de la visite de Bruno Le Maire fin juillet dans ce pays d’Asie centrale devenu stratégique pour l’industrie nucléaire française.
https://reporterre.net/Pour-exploiter-l-uranium-kazakh-Orano-va-raser-une-foret-protegee

6/ Nicolas Sersiron : Ni ici, ni ailleurs : Contre la mine de Salau, et son monde
Les zadistes de Notre Dame des Landes, en lutte contre l’aéroport et son monde, disaient « nous ne défendons pas la nature, nous sommes la nature qui se défend ». A Salau, dans cette vallée reculée de l’Ariège, nous sommes aussi la nature qui se défend contre le projet d’extraction de Tungstène et d’or… et son monde. Au-delà d’un combat contre l’extractivisme et ses externalités négatives locales : pollutions des terres et de l’eau, pollution des travailleurs, ce qui se joue ici est aussi une lutte globale contre le monde de la propriété privée sans limite. La grande majorité des européens font partie de ces 20 % de la population mondiale qui consomment 80 % de ses ressources. Si, depuis le 1er janvier, les 7,5 milliards d’humains vivaient comme les Européens, le 10 mai 2019 nous aurions détruit toutes les ressources naturelles que la planète peut renouveler en un an.
Combat de deux mondes
http://www.cadtm.org/Ni-ici-ni-ailleurs-Contre-la-mine-de-Salau-et-son-monde

7/ Au Canada, l’Alberta en guerre contre les écologistes
Le gouvernement de la province pétrolière canadienne est parti en croisade contre tout ce qui s’approche de près ou de loin du mouvement écologiste. Il a notamment créé une « cellule de guerre » pour lutter contre la « désinformation » et défendre, entre autres, l’exploitation des sables bitumineux.
https://reporterre.net/Au-Canada-l-Alberta-en-guerre-contre-les-ecologistes

8/ Les majors pétrolières ont approuvé 50 milliards de dollars de projets incompatibles avec l’Accord de Paris
Pour respecter les objectifs climatiques, la demande de combustibles fossiles devra inexorablement diminuer. Pourtant, les principales majors pétrolières et gazières continuent de parier contre l’Accord de Paris. Selon une nouvelle étude publiée le 6 septembre par Carbon Tracker, celles-ci ont validé pour 50 milliards de dollars d’investissements dans des projets qui ne pourront pas être rentables dans un scénario de réchauffement limité à 1,6°C.
https://www.novethic.fr/actualite/energie/energies-fossiles/isr-rse/les-majors-petrolieres-ont-approuve-50-milliards-de-dollars-de-projets-incompatibles-avec-l-accord-de-paris-147664.html

9/ Climat : la politique pro-charbon de Donald Trump attaquée par 22 États et 7 grandes villes
Aux États-Unis, 22 États et 7 grandes villes ont décidé de porter plainte contre la politique environnementale du gouvernement. Les plaignants dénoncent la nouvelle réglementation de l’administration Trump qu’ils jugent inefficace à la fois pour lutter contre le changement climatique et la pollution. Cette bataille judiciaire qui s’engage sera déterminante pour le futur environnemental et énergétique des États-Unis.
https://www.novethic.fr/actualite/environnement/climat/isr-rse/climat-la-politique-pro-charbon-de-trump-attaquee-par-22-etats-et-7-grandes-villes-147603.html

10/ Pérou : les paysans se liguent contre des projets miniers destructeurs
Deuxième producteur de cuivre et d’argent au monde, et cinquième pour l’or, le Pérou attire les entreprises minières du monde entier. Ces dernières provoquent de plus en plus le rejet des populations locales. Dans le sud du pays, le projet de mine de cuivre Tía María cristallise la colère des communautés locales envers les mines et la classe politique, gangrénée par la corruption.
https://reporterre.net/Au-Perou-les-paysans-se-liguent-contre-des-projets-miniers-destructeurs

11/ Défense de l’Amazonie : à quand un moratoire sur les permis miniers en Guyane ?
Lorsque l’on entend ‘forêt amazonienne’, on pense généralement ‘Brésil’. Pourtant, 8 autres Etats profitent de cet écosystème exceptionnel. Parmi eux, la France avec 8,3 millions d’hectares en Guyane française. Alors que l’État français préconisait récemment un « statut international » à l’Amazonie voué à sa préservation, sa politique minière en Guyane démontre un certain fossé entre les discours et les actes. En attendant la réforme du Code minier annoncée pour la fin de l’année, Guyane Nature Environnement et France Nature Environnement demandent un moratoire sur les titres miniers en Guyane.

https://www.fne.asso.fr/communiques/d%C3%A9fense-de-lamazonie-%C3%A0-quand-un-moratoire-sur-les-permis-miniers-en-guyane

12/ Au Congo, l’autre poumon vert de la planète peine aussi à respirer
La planète a deux poumons : la forêt amazonienne et la forêt qui couvre le bassin du Congo. Déjà le monde suffoque parce que le premier de ces poumons est en flammes. Et l’autre ? L’immense forêt tropicale qui s’étend sur l’Afrique centrale, depuis le Gabon et le Congo Brazzaville, le Cameroun et le Gabon et surtout, au cœur de cet immense bassin, la République démocratique du Congo, gardienne du fleuve est elle aussi menacée.
https://www.farmlandgrab.org/post/view/29136

https://yonnelautre.fr/