Refus de l’extractivisme climaticide n° 374

Épuisement des ressources & Ravages de l’extractivisme

 1/ Le boom de la demande d’aluminium met en péril la vie de milliers de Guinéens
L’aluminium est présent partout : dans nos canettes, pour recouvrir nos restes alimentaires, mais aussi dans nos voitures, nos éoliennes… Métal le plus utilisé au monde derrière le fer, il est extrait de la bauxite dont un tiers des réserves se trouve en Guinée. Sur place, l’exploitation de ce minerai prive des milliers de villageois de leurs moyens de subsistance, souille leurs rivières et menace leur santé.
https://www.novethic.fr/actualite/environnement/ressources-nature

2/ La réserve d’Itombwe en République démocratique du Congo mise en grand danger par une mine d’or
Gorilles, chimpanzés, éléphants de forêt – la réserve d’Itombwe en RDC héberge une grande variété d’espèces. L’entreprise canadienne Banro veut malgré tout y extraire de l’or, peu importe les critiques. Sur place, les défenseurs de l’environnement redoutent le pire pour la nature et la population. Exerçons une pression internationale.
https://www.sauvonslaforet.org/petitions/1150/que-voulons-nous-de-lor-ou-des-gorilles

3/ Haïti : Des organisation de la Société civile mettent en garde contre l’exploitation minière
Le Collectif Justice des Mines et d’autres organisations de la Société Civile ont dénoncé la manière dont se pratique l’exploitation minière en Haïti et ont critiqué le projet gouvernemental visant à stimuler l’exploitation de ces ressources naturelle non renouvelable.
https://www.haitilibre.com/article-25927-haiti-politique-des-organisation-d

4/ Le fleuve Maroni miné par l’extraction aurifère
Le fleuve Maroni constitue une frontière naturelle entre le Suriname et la Guyane, le Maroni serpente sur 612 kilomètres au milieu de l’une des plus grandes forêts tropicales du monde. Crucial pour l’exceptionnelle biodiversité de cette région, ce cours d’eau permet aussi d’alimenter et de transporter les populations riveraines. Toutefois le Maroni se situe également en aval des mines d’or qui se sont multipliées dans l’intérieur des terres depuis les années 1990.
+ 239% de sédiments en suspension
http://outremers360.com/planete/biodiversite-en-gu

5/ Hambach, en Allemagne : le charbon menace d’engloutir une forêt : AXA et BNP Paribas derrière le charbon allemand
Alors que plusieurs milliers d’activistes participeront demain à une action de masse dans la mine de lignite de Hambach de l’entreprise RWE en Allemagne, de nouvelles données financières révèlent que BNP Paribas et AXA ont augmenté leurs soutiens à l’entreprise depuis l’adoption de leurs politiques sur le secteur du charbon. Leur « leadership climatique » volant en éclat, ils ne pourront le regagner qu’en excluant immédiatement RWE de tous leurs soutiens et en palliant aux lacunes de leurs politiques charbon. À défaut, ils peuvent s’attendre à être ciblés dès ce week-end et jusqu’à la COP24 comme complices de l’expansion du charbon en Europe et au-delà.
http://www.amisdelaterre.org/Action-de-masse-a-la-mine-d-H

6/ (SUS) AU CHARBON ! Analyse des politiques d’investissement de l’assurance vie [Observatoire 173 Climat – Assurance Vie]
Alors que le climat devient une préoccupation majeure pour des millions d’épargnants, l’Observatoire 173 soumet plusieurs questions clés auxquelles doivent désormais répondre les assureurs vie français en matière d’investissement dans les mines de charbon et les centrales électriques au charbon. En France, 14 millions de Français sont détenteurs d’assurance vie, une épargne à long terme qui constitue bien souvent leur complément de retraite. Avec un tiers du total, il s’agit du principal réceptacle de l’épargne financière des Français.
https://theshiftproject.org/article/charbon-assurance-vie-observatoire-173/

7/ Très émettrice de CO2, la Nouvelle-Calédonie n’est pas soumise à l’Accord de Paris
Déjà paru sur ce site la semaine dernière

https://blogs.mediapart.fr/maxime-combes/blogvent contre l’industrie du nickel
Depuis le XIXe siècle, l’industrie du nickel, fait la pluie et le beau temps en Nouvelle-Calédonie. Mais le coût environnemental et social de l’extraction ne va plus de soi, en particulier chez les jeunes Kanaks, comme le montre le blocage d’un site de la côte orientale de l’île de la Grande-Terre.
https://reporterre.net/En-Nouvelle-Caledonie-de-jeunes-Kanaks-se-le

9 /Référendum en Nouvelle-Calédonie : la France conserve sa principale ressource minière avec 25 % du nickel mondial
Dimanche 4 novembre, les habitants de Nouvelle-Calédonie se sont exprimés majoritairement contre l’indépendance de ce territoire. Pour la France, l’enjeu était de taille puisque l’Archipel détient 20 à 25 % des ressources de nickel de la planète et d’importantes richesses dans sa zone maritime.
https://www.novethic.fr/actualite/energie/transition-ene

10/ L’autorisation accordée à Total de forer en Guyane ? Une décision administrative plutôt qu’une obligation légale
François de Rugy, nouveau ministre de la Transition écologique et solidaire, a justifié dans un tweet l’autorisation de forage accordée à Total en Guyane en assurant que l’Etat n’avait pas d’autre choix. Cette autorisation, largement critiquée par les associations pro-environnement, est toutefois une décision administrative et l’Etat avait la possibilité de s’y opposer, au risque d’un contentieux juridique.
https://factuel.afp.com/lautorisation-accordee-total-de-forer-

 11/ Aux Etats-Unis, le charbon en sursis à Centralia
La fermeture planifiée de la centrale, plus gros pollueur de l’Etat de Washington, divise la population locale.
https://www.lemonde.fr/planete/article/2018/11/05/aux-etats-unis

https://yonnelautre.fr/spip.php?article13379