Nous reprendrons la plaine !

Cela se passe à l’Amassada de Saint-Victor-et-Melvieu

Ce soir, demain, dans un mois nous reprendrons les terres communes de la Plaine. Nous abattrons les grillages qui enferment nos imaginaires.

Nous réduirons les machines à de simples carcasses pour que nos enfants en fassent des cabanes.

Ce matin, l’ogre industriel a investi la Plaine. Une vraie armée, des gardes mobiles, des blindés, un hélicoptère, un drone le tout sous la houlette d’un général m’as-tu-vu en costume de préfète incarnant parfaitement le nouveau/vieux monde de Macron. Tweet à tout va, selfie en foulant les affaires personnelles des habitant.es expulsé.es. Une photo : Nous reprendrons la plaine !

Ce soir, demain, dans un mois nous reprendrons les terres communes de la Plaine. Nous abattrons les grillages qui enferment nos imaginaires.

Nous réduirons les machines à de simples carcasses pour que nos enfants en fassent des cabanes.

Là-haut, cinq années d’effort constant à bâtir un hameau, où se sont ouverts de nouveaux horizons, a été broyé en quelques heures. 

Certes, ce soir nous sommes tristes pour ces lieux mais dans nos cœurs et dans nos têtes sont à jamais ancrées les solidarités, les amitiés construites. Nous sommes plus forts qu’il y a cinq ans. Ensemble, nous défendrons ces terres et le transformateur ne verra pas le jour.

L’amassada est une idée, elle ne peut pas disparaître. Elle trouvera d’autres cabanes où s’incarner.

De même, la lutte démarrée il y a 10 ans ne s’arrête pas là. Pas res nos arresta! ne sera pas un simple slogan. La lutte change de forme.

Dans les jours qui viennent faisons preuve d’audace et parions qu’à nouveau la Plaine s’embrasera.

Continuez à converger. Suivez le fil d’actualité sur douze.noblogs.org

amassada@riseup.net

******* **********

Un article dans « Le Monde », en date du 9 octobre