Interdiction de fracturer

Le Parlement écossais a, cet après-midi, voté pour soutenir et renforcer l’interdiction de la fracturation prise par le gouvernement écossais.

Encore une fois, un très gros bravo et merci à tous ceux qui ont participé à ce combat au cours des six dernières années! C’est une victoire très importante, et nous n’aurions pas pu le faire sans le soutien inconditionnel du mouvement anti-fracking international – MERCI !!!

Une majorité importante des députés ont voté pour la proposition du gouvernement écossais d’utiliser les pouvoirs de planification et de réglementation environnementale pour interdire «indéfiniment» l’industrie du fracking. Seul le Parti conservateur s’est opposé à l’interdiction.

Les amendements proposés par le Parti travailliste, les Verts et les Démocrates libéraux pour renforcer la position d’interdiction ont également été adoptés avec le soutien du SNP.

Deux de ces amendements demandaient que l’interdiction soit inscrite dans le prochain cadre national de planification (NPF). Même s’il n’est pas aussi solide que la législation primaire, le NPF implique un examen parlementaire et il sera plus difficile à défaire pour un futur gouvernement que la position actuelle.

Cependant, le vote d’aujourd’hui laisse également la porte ouverte au Parlement pour mettre en place l’interdiction de fracturation lorsque la compétence politique et administrative de délivrance des permis sera transférée à Holyrood. Cette compétence a été dévolue à la suite du référendum d’indépendance de 2014, mais suite à des retards, celle-ci n’a pas encore été transférée techniquement. Nous allons pousser pour que cela se produise.

Voir des images de militants anti-fracking en dehors du Parlement écossais aujourd’hui à

https://flic.kr/s/aHsm9RqzP3