Gaz de couche : c’est fini ?

Julien Moulin –pdg de FDE- donne l’impression que c’est foutu !

En tout cas, c’est pas bon pour les anciens actionnaires ; et c’est bien fait pour eux !

Comme J. Moulin est un trader, la fin de partie est proche !

Apres l’échec des forages en lorraine et la vente de gazonor, Fde ne valait plus rien, Moulin, Chalopin et les autres avaient tout perdu.
Mais heureusement il y a la bourse de Paris où -contrairement à ce qui se passe aux Usa , Canada , Japon Australie- on peut proposer n’importe quoi au public .
On allait donc se refaire en fourguant au public les actions !

Que propose-t-on au public comme plan de travail ? Exactement la même chose que ce qui avait conduit à l’échec : on rachète Gazonor et on fore des tas de puits en Lorraine.

Dès l’introduction, le plan n’a pas marché ; il aurait fallu, pour que cela réussisse, que les actionnaires prenne plus de la moitié des actions.

Non seulement les actionnaires n’avaient vendus aucune de leurs actions mais ils se retrouvaient avec plus d’action payées à 19E . Tout cela pour une introduction au bas de la fourchette de prix et le minimum de 75% des actions proposées,

le public avait dû trouver suspect que les riches actionnaires qui auraient pu aisément réinvestir veuillent partager avec eux leur pépite ; et puis une société au business model technique dirigée par un banquier ça paraissait louche.

Ca ne fait rien, on allait en mettre plein la vue au public pour qu’il achète.

On rachète Gazonor, on arrive même à obtenir que l’électricité produite à partir du méthane extrait du sol dans les Hauts de France soit subventionnée par le consommateur français d’électricité ; ce qui est le seul cas pour du méthane extrait en France. Et on installe 8 MW de diesel à gaz pour produire de l’électricité sur 3 sites.

En lorraine, on ne croit guère au succès sans fracturation, après l’échec des systèmes de Tritteling et Folschviller ; mais on fore quand même pour faire croire au public.

On fore a Lachambre en début 2017 ; et, près de 2 ans après, on installe une pompe de plus petit débit, pour pomper l’eau -comme le débit de gaz est en gros proportionnel au débit d’eau extrait, on devrait avoir un faible débit de gaz dont on se garde bien de donner la valeur. Ce gaz serait repris par la régie municipale de Saint Avold.
Alors que le programme du prospectus de l’introduction prévoyait en fin 2018, 15 systèmes de forage en production sur 3 sites, on en est a 1 système qui n’est pas en production et qui ne devrait pas produire grand-chose.

Pour les anciens actionnaires, la période depuis l’introduction n’a pas été brillante, le titre se retrouve vers 10 E et les volumes ont été si faibles qu’ils n’ont pas pu vendre les 80 % des actions qu’ils avaient après l’introduction.

On est loin de ce qu’ils espéraient : pouvoir fourguer leurs actions au public à un cours si possible intéressant ; au contraire on avait maintenant dépensé l’apport de l’introduction et, sans argent à dépenser, il devient encore plus difficile de faire croire au public que Fde va les enrichir, pour qu’il achète leurs actions.

Que va t’il se passer ? Fde va réduire la voilure, arrêter le gaz de houille en se limitant à vendre un peu de gaz a Saint Avold et se retirer sur le gaz de mine qui devrait grâce aux subventions sur l’électricité produite être rentable.

Fde qui devait produire 6% du gaz consommé en France va devenir une petite société avec des cours stagnants et des volumes d’échange faibles.
L’action ne sera plus soufflée par les annonces et côtera sa valeur.  Elle versera peut être des dividendes et il faudra que les anciens actionnaires se contentent de cela,

https://www.boursorama.com/bourse/forum/1rPLFDE/detail/450802707/

***********       **********

Commentaire

vivoter … on peut penser que c’est le meilleur scénario.
Le gaz de couche c’est clairement fini.
Le gaz de mine cela ne rapporte pas grand chose et le potentiel de développement est quasi nul. Les moteurs électriques remplaçant les moteurs à gaz cela fera des coûts de production à la hausse (consommation électrique), les compresseurs sont dixit FDE obsolètes.
La Belgique  ne rapportera rien dixit FDE.
ils obtiennent des crédits à 2,39% là où n’importe qui obtient des prêts à 1% ou moins… dette de prêt de 10 M€
FDE ne parle plus des litiges SG et Cofor (2 fois 3 M€)