Démission de Nicolas Hulot

L’amicale des foreurs y va de son communiqué

 L’Amicale des Foreurs et des Métiers du Pétrole n’ira pas rejoindre la cohorte de ceux qui déplorent la démission du ministre de la Transition écologique et solidaire, bien au contraire.

Tout au plus nous lui reconnaîtrons la clairvoyance d’avoir compris que la transition écologique et solidaire qu’il était chargé de conduire est une voie sans issue, et le courage d’en avoir tiré les conséquences.

La suite est du même acabit.
La fin est succulente –et en même temps inquiétante :

Ainsi va la France qui laisse disparaître ou assassiner des pans entiers de son économie par pure idéologie. La disparition de Nicolas Hulot de la scène politique ne signera certainement pas l’arrêt d’une politique totalement absurde et irréaliste : les efforts de son successeur ne manqueront certainement pas de se focaliser sur le nucléaire qui est plus que jamais en très grand danger.

Relevons au passage l’énorme erreur que font nos dirigeants depuis plusieurs années en mettant le secteur de l’énergie sous la houlette du ministre de l’écologie. Ce secteur est hautement technique : le confier à des béotiens idéologues relève d’une politique suicidaire.

Pour lire la totalité du document :

Amicaleforeurs_CdP démission NHulot