Cela se passe aux États-Unis

Un juge arrête des centaines de projets de forage pétroliers et gaziers

Aux États-Unis, un juge fédéral a provisoirement rejeté le 19 mars la vente de terres publiques pour l’exploitation du gaz de schiste et a ordonné l’arrêt de centaines de projets de forages sur plus de 1.200 kilomètres carrés dans le Wyoming. Dans sa décision, le juge Rudolph Contreras a estimé que les autorités fédérales chargées de la gestion des terres publiques n’ont « pas quantifié de façon adéquate les effets du changement climatique liés à l’exploitation de pétrole et de gaz », en violation des lois environnementales fédérales.

« Le gaz de schiste est dangereux pour les gens et terrible pour le climat, a déclaré Barbara Gottlieb, directrice du programme Environnement et santé chez Physicians for Social Responsibility. Cette victoire judiciaire n’est pas seulement une victoire pour notre santé et notre avenir, mais elle renforce le fait que l’industrie pétrolière et gazière n’a pas le droit de polluer. »

Bien que la décision s’applique au Wyoming, elle pourrait avoir des répercussions sur les terres publiques dans tout l’Ouest américain et « constitue un revers important au programme anti-environnemental et anticlimatique de l’administration Trump », a affirmé l’ONG Wildearth Guardians dans un communiqué.

Plus de 10 millions d’hectares de terres publiques aux États-Unis ont été louées à l’industrie pétrolière et gazière aux fins d’exploitation, principalement dans les États occidentaux du Colorado, du Montana, du Nouveau-Mexique, du Nevada, de l’Utah et du Wyoming. Sous Trump, le rythme de la location de terres publiques pour l’exploitation pétrolière et gazière s’est accéléré.

 

reporterre.net