Convergences

Ni ici, Ni ailleurs, Ni aujourd'hui, Ni demain

02 octobre

Les raisons de se mobiliser le 11 octobre à Lille contre TAFTA, CETA et TISA

 

Sécurité alimentaire : Nos normes sont plus strictes que les normes américaines et que les « normes internationales » 
(niveaux de pesticides, contamination bactérienne, additifs toxiques, OGM, hormones, carcasses lavées au chlore, etc.), pourraient être condamnées comme « barrières commerciales illégales ». Le principe de précaution à l'européenne est menacé. Les fermes-usines fréquentes aux US pourraient se multiplier en Europe (utilisation massive d'antibiotiques, mal être animal)

 

Gaz de schiste : Les gouvernements européens ne réglementeraient plus les exportations de gaz naturel vers les nations TAFTA. 
La fracturation hydraulique pourrait devenir un droit pour les sociétés qui pourraient exiger des dommages et intérêts auprès des nations qui s’y opposent. Avec pollution, dégradation de l'écosystème et qui retarderait encore la transition écologique.

 

Emploi : Les entreprises souhaitant délocaliser dans les Etats concernés par le projet TAFTA où les salaires sont inférieurs, 
seraient protégées. L’inspection et le code du travail devenant illégaux, plus de préavis de licenciement. 
Pôle emploi devrait être privatisé ou serait attaqué en justice par les sociétés d’intérim pour concurrence déloyale. 
Les conséquences du TAFTA sur le taux de chômage en Europe ne seraient que néfastes. Cela faciliterait la possibilité pour les entreprises de choisir les lieux d'implantation de leurs sites de production en fonction des « coûts » sociaux, fiscaux, environnementaux.

 

Santé & Retraites : Les médicaments pourraient être brevetés plus longtemps, les groupes pharmaceutiques pourraient bloquer la distribution des génériques. 
Les services d’urgence pourraient être privatisés. Les Assurances privées pourraient attaquer en justice les CPAM pour concurrence déloyale. 
Les retraites par répartition pourraient être démantelées, les compagnies d’assurances se substitueraient aux CRAM, ARRCO, AGIRC…

 

Eau & Énergie : Ces biens seraient privatisables. Toute municipalité s’y opposant pourrait être accusée d’entrave à la liberté de commerce, 
idem pour l’énergie, qu’elle soit fossile, nucléaire ou renouvelable. La sécurité nucléaire serait réduite. Le prix du gaz et du kW seraient libres. Les régies publiques de l'eau ou de l'énergie ne pourraient pas voir le jour.

 

Liberté & Vie privée : Grâce à la révolte publique, les sociétés espérant enfermer et monopoliser l’Internet ont échoué l’année dernière 
à faire adopter leur ACTA répressif ; des textes plus pernicieux sont dans le TAFTA. La garantie de protection des données personnelles n'existerait plus.

 

Services publics : Le TAFTA limiterait le pouvoir des États à réglementer les services publics tels que : services à la personne, 
transports routiers, ferroviaires, etc. et réduiraient les principes d’accès universel et large à ces besoins essentiels. Ce serait l'ouverture à la privatisation des services publics par le mécanisme particulièrement dangereux dit de « liste négative ». Tout ce qui n'est pas spécifié dans cette liste est privatisable.

 

Culture & Production artistique : Les gros producteurs d’audiovisuel pourraient interdire les productions privées ou 
professionnelles à faible budget comme youtube, vimeo, dailymotion, les financements collaboratifs seraient rendus illégaux. 
Les musées nationaux perdraient leur droit de préemption sur les trésors artistiques nationaux au profit de collectionneurs privés. Les auteurs pourraient être privés de le la liberté de choix dans la diffusion de leurs œuvres.

 

Enseignement : Les universités privées pourraient attaquer en justice l’Éducation nationale pour concurrence déloyale. 
De la maternelle au doctorat, les sociétés privées contesteraient aux écoles, cantines scolaires et resto U, toutes subventions municipales, régionales ou nationales. Dans les mains d'entreprises d'enseignement les programmes de formation seraient liés aux besoins immédiats des entreprises. Terminé l'enseignement de l'art, de la philosophie et de l'histoire qui ouvre l'esprit des citoyens.

 

11 septembre

SOUTIEN A LA LUTTE AU TESTET DANS LE TARN

 

La zone humide du Testet est la dernière existante sur le bassin versant du Tescou dans le Tarn ; à ce titre, elle est le refuge d'une faune et d'une flore devenue rare et fragile.

 

Or des travaux de défrichement sur une quarantaine d'hectares, en vue de la réalisation d'un barrage, ont commencé. Ces travaux et la construction du barrage du Testet anéantiront ce précieux lieu de vie naturelle encore préservé, au profit d'une agro-industrie dont le modèle n'est plus viable et doit être abandonné d'urgence.

 

Les membres des Collectifs français NON aux pétroles et gaz de schiste et de houille signataires de cette lettre, proclament leur vive opposition à ce projet. Ils soulignent la nécessité absolue de protéger les îlots de biodiversité qui subsistent sur le territoire français. Ils affirment leur soutien aux opposants à ce projet inutile.

 

 

Avec eux, ils soulignent que les problèmes d'approvisionnement en eau, liés en partie au réchauffement climatique, ne peuvent être résolus par des projets détruisant l'environnement naturel, mais bien plutôt par l'adoption de pratiques agricoles adaptées aux nouvelles contraintes hydriques. Ils dénoncent enfin les pratiques généralisées qui consistent à privilégier des intérêts économiques de court terme au détriment du maintien de la vie sur Terre.

 

 

C'est pourquoi ils soutiennent la lutte de la ZAD du Testet, et demandent aux autorités de réexaminer le réel intérêt de ce projet, et de n'entamer aucun travail avant que chacun des recours déposés n'ait été examiné et jugé. Ils dénoncent la répression violente, inadaptée et indigne d'un pays démocratique, exercée par l'Etat français sur les opposants, notamment sur certains parfaitement pacifiques, à ce projet.

 

Collectifs signataires :

22 collectifs dont le collectif houille-ouille-ouille 59/62

 

 

Pour d'autres informations : http://www.collectif-testet.org/

11 juin

Convergences NDL 2014

 

La convergence des projets inutiles, nuisibles et imposés se met en place dans notre région.

 

https://zad.nadir.org/spip.php?article2493

 

Evènements importants :

 

2 Concerts à Lille

 

mercredi 25 juin à 20:00

 

au resto soleil : 10 rue Henri Kolb, 59000 Lille

 

Groupes: Open Bitch Boys (mindcore) + Karma Sabda + guests !

Prix libre

---------------------

Vendredi 27 juin à 20:00

Le Comedia : 151 Rue Solférino, 59000 Lille

 

Avec le groupe SIAMANG

Prix libre

 

Rendez-vous associé : http://lille.demosphere.eurv/2121

 

https://www.facebook.com/events/906872396006602/

 

- Le samedi 28 juin à Divion, de 12 h à 20 h

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

- Le dimanche 29 juin à Drucat (6 km au NE d’Abbeville) ; toute la journée

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Toutes ces journées et le programme de la caravane partant de Lille pour la convergence des luttes

qui aura lieu les 5 et 6 juillet à Notre-Dame-des-Landes

 

sur la pièce jointe : caravane

 

Pour en savoir plus : http://convergencesndl.over-blog.com/est.html

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Une nouvelle page sur les Projets Inutiles, Nuisible et Imposés (PINI)

Cela fait suite au rassemblement qui a eu lieu en juin 2013 à Lille ; rassemblement qui a permis de mettre en évidence les activités de différentes associations qui s'opposent à ces PINI.

Le collectif 'houille-ouille-ouille 59/62' a été partie prenante de cette première action. C'est pourquoi, il soutient notamment toutes les actions de ces assocations.

Ce site permettra de donner des nouvelles.

 

15 mai

Projet Inutile, Nuisible et Imposé (PINI) à Bure (Meuse)

Les opposants à l’enfouissement des déchets nucléaires viennent dans la région ; du 13 au 17 mai

 

 

Centre Industriel de gestion GEOlogique à Bure (Meuse) (CIGEO)

 

 

NON A CIGEO : LA MEGA POUBELLE ATOMIQUE !

 

 

Dès 2025, enfouissement profond (500m) irréversible de 100 000 m3 de déchets radioactifs à vie longue ( > 100 000 ans) de haute et moyenne activité (HAVL – MAVL) à Bure en Meuse

 

Un projet dangereux concocté par des amateuristes irresponsables !

Par l’ANDRA = Agence Nationale de Gestion des déchets Radioactifs, soit l’Etat).

Les risques d’incendie, d’explosion, de seisme, l’étanchéité des colis, la contamination de surface par la ventilation et les transports, la sauvegarde des infos essentielles pendant 100 000 ans … : ne sont pas résolus !

 

Encore un Grand Projet Inutile Imposé (GPII)

Cigéo est le chainon manquant à la sale industrie nucléaire, uniquement destiné à faire croire qu’il existe une solution aux déchets, pour continuer la production, alors que les centrales sont à rafistoler de toutes parts. Cout estimé 36 millliards d’euros.

DECHETS NUCLEAIRES : NE PAS ENFOUIR, ARRETER D’EN PRODUIRE !!!

 

Dans un déni de démocratie révoltant

La population n’a eu aucun pouvoir de décision dans les pseudo-débats publics de 2005 et 2013 et le projet se poursuit malgré l’opposition massive exprimée ! Dans le mensonge (désinformation, propagande pro-nucléaire) et la corruption : 30 millions d’Euros de subventions par an aux communes concernées !!!

 

Par l’Etat aux ordres du lobby nucléaire, pour leur permettre de continuer leurs affaires

Renouvellement du parc nucléaire français, exportation de technologies nucléaires…

 

QUE FAIRE ?

 

•Abandonner le projet Cigeo et sortir du nucléaire en urgence,

•Passer à l’énergie propre, locale, gratuite pour la consommation de base, sous contrôle public, et abandonner le productivisme et le gaspillage : ce qui signifie sortir de la gestion capitaliste des industries de l’énergie et des autres secteurs,

•Il n’y a rien à attendre des grands partis politiques ni de la justice aux ordres des industriels nucléocrates : à la population de bloquer directement le projet partout !!!

 

RESISTANCE POPULAIRE : rejoignez nous !!!

Cigéo, ni ici ni ailleurs, jamais.

 

 

 

9 mai

Projet Inutile, Nuisible et Imposé (PINI) à Bure (Meuse)

Les opposants à l’enfouissement des déchets nucléaires viennent dans la région ; du 13 au 17 mai

 

Info-Tour No CIGEO dans le Nord/Pas-de-Calais

 

http://nocigeo.noblogs.org/info-tour/

 

DATES

 

• Mardi 13 mai 2014, à partir de 18 h 30 MRES de Lille, 23 Rue Gosselet, http://www.mres-asso.org/

• Jeudi 15 mai, 19 h 30 ; salles d'Anchin, rue Fortier à Douai, www.lelag.fr

• Vendredi 16 mai, 19 h au LAG, 23 rue Jean Jaurès à Liévin

• Samedi 17 mai à 16h, L'insoumise, 10 rue d'Arras à Lille, http://linsoumiselille.wordpress.com/

Le Centre Industriel de gestion GEOlogique à Bure (Meuse) (CIGEO) est prévu pour enfouir en profondeur les déchets nucléaires de Haute et Moyenne activité à Vie Longue pendant 100 ans, les stocker éternellement et devra être surveillé pendant des centaines d'années ou plus.

 

CIGEO n’est pas un projet local, mais bien le chaînon manquant du programme nucléaire français et le gage de sa poursuite, de son renouvellement et de son exportation (CIGEO est déjà vendu comme LA solution de référence). Il comporte un risque majeur d'accident nucléaire et s’ajoute à la longue liste de tous ces grands projets inutiles imposés et destructeurs.

 

Le nucléaire a été imposé sans débat public, a créé des déchets radioactifs pour des milliers d'années, et les pro-nucléaires veulent nous imposer d'autres fuites en avant (EPR, prolongation des centrales à 50 ans, stockage des déchets en profondeur, 4ème génération).

Il faut savoir dire STOP !

 

Organisateurs : Réseau Sortir du Nucléaire, Info Tour No Cigéo

 

 

07 mai

NON au renforcement de la ligne de Trés Haute Tension entre Avelin (près de Lille) et Gavrelle (près d'Arras)

 

Maxi chaîne humaine CONTRE le projet de renforcement de la ligne THT

Samedi 24 mai à 11 h ; ATTICHES, rue de l’Attargette (entre Tourmignies et Drumez)

 

Venez très nombreux

 

Il faut se mobiliser contre ce projet dangereux, impactant et inutile.

 

VENEZ A CETTE MAXI CHAINE HUMAINE AVEC banderoles, casseroles, slogans et ... bonne humeur

Avec un vêtement blanc … une combinaison blanche … le tee shirt ‘non à la THT entre Avelin et Gavrelle’.

 

Les opposants à la THT ont déjà fait parler d'eux le 13 avril ; le jour où nous manifestions à Divion contre le gaz de couche.

C'était à l'occasion de la course cycliste Paris-Roubaix. 200 personnes étaient le long du parcours pour afficher leur opposition.

Bien sûr la télévision s'est intéressée à la course et n'a pas dit un seul mot sur l'action pacifique des personnes qui mettent en avant le bien vivre.

 

Il faut montrer qu'on ne veut pas de ce renforcement de ligne :

 

- parce que l'on n'aura pas besoin dans l'avenir d'autant de production d'électricité

 

- parce que nous ne voulons pas de ces projets qui renforcent le centralisme et ignorent les besoins locaux

 

- parce que c'est dangereux pour la santé

 

- parce que c'est dangereux pour les animaux

 

- parce que cela va encore manger des terres agricoles

 

Avertissez vos ami.es, vos voisin.es.

Venez avec vos ami.es, vos voisin.es.

 

Pour en savoir plus, lire le document 24 mai

 

Associations parties prenantes :

collectif anti-tht 59/62 ; adbm ; rpel ; crane ; Leforest Environnement ; adef

 

Pour plus d'info :

www.adbm59.org

www.rpel59.fr